Accueil Navigation principale Contenu principal Formulaire de contact Formulaire de recherche
JURA Management AG
JURA Management AG
JURA Management AG

Les technologies de pointe au service de la production de ciment

La fabrication du ciment est un processus complexe. Située à Wildegg, la cimenterie suisse la plus moderne de JURA CEMENT fait à nouveau appel à des procédés novateurs.

L’installation de postcombustion dans les détails

DürrRTO 3 Turm Anlage Legende rechtsFR

Une nouveauté mondiale: le conduit quaternaire


L’intégration de la nouvelle installation de postcombustion entraîne la modification du processus au niveau du four de calcination, et vise à minimiser encore davantage la teneur en polluants inorganiques NOx et ammoniac. Habituellement, ces substances sont traitées par réduction catalytique. Le conduit quaternaire renvoie l’énergie, qui serait perdue autrement, dans le système du four, où elle est convertie en courant électrique par notre installation innovante de récupération de la chaleur. Ce système constitue une nouveauté mondiale.

 

L’installation de postcombustion dans le processus de production

La représentation schématique du processus décrit ci-dessous comment on obtient ce précieux matériau qu’est le ciment. L’installation de postcombustion, également appelée RTO (Oxydateur thermique régénératif), est implantée entre le filtre séparateur et la cheminée (voir lettre E).

Cliquer ici pour agrandir l’image.

RTO FR

A

Marne & calcaire

Le ciment est obtenu essentiellement à partir de ces deux matières premières. Nous les extrayons d’une carrière située à proximité. Pour préserver ces précieuses ressources, nous faisons de plus en plus appel à des matières premières de substitution. Comme par exemple des matériaux de démolition issus de la déconstruction de bâtiments. Nous contribuons ainsi à réduire le volume de matériaux devant être stockés en décharge.

B

Matière première et produits de correction

Le calcaire est une matière de base essentielle du ciment composée majoritairement de carbonate de calcium (CaCO3). Il contient souvent des impuretés telles que de l’argile, de la silice, des composés ferreux et du carbonate de magnésium.
La deuxième matière première importante qui entre dans la fabrication du ciment, l’argile, est utilisée sous forme de marne, un mélange de chaux et d’argile.
En outre, les variations naturelles dans la composition des matières premières sont compensées par plusieurs produits de correction, afin d’obtenir un clinker aux propriétés et aux qualités constantes.

C

Broyeur à cru

La roche est d’abord séchée dans le broyeur par l’air chaud dissipé par le four, puis est concassée et broyée par deux paires de rouleaux. Le broyeur est alimenté par un moteur électrique.

D

Filtre séparateur

Il filtre la poussière contenue dans les gaz des fumées, et dépollue ainsi les effluents avant qu’ils ne soient conduits vers l’installation de postcombustion.

E

Installation de postcombustion (RTO)

Ici, le gaz est à nouveau soumis à une forte température. La part résiduelle de matières organiques contenues dans le gaz est brûlée sans aucun résidu. Cette postcombustion donne son nom à l’équipement. Ensuite, l’air évacué est conduit vers la cheminée. Vous pouvez lire ici les avantages d’une installation de postcombustion.

F

Désulfuration

Si nécessaire, les composés soufrés contenus dans les effluents gazeux sont réduits par injection de chaux hydratée

G

Four de calcination (tour à échangeur de chaleur, four rotatif et refroidisseur

Pour obtenir du clinker de ciment, le cru doit être chauffé à 1 450 °C. La première phase de chauffage (jusqu’à 1 000 °C env.) s’effectue dans la tour à échangeur de chaleur avant le frittage dans le four rotatif. Le clinker devient alors visqueux et subit une modification chimique. À sa sortie du four, le clinker liquide tombe sur le refroidisseur, où il est exposé à un flux d’air froid venant du bas et est refroidi à env. 100 °C.

H

Charbon

Afin que le four soit chauffé au charbon, ce dernier doit être transformé en farine dans le broyeur à charbon. Aujourd’hui, le chauffage au charbon est devenu très minoritaire – nous employons 90 % de combustibles de substitution. JURA CEMENT s’est fixé comme objectif d’abandonner complètement le charbon à l’horizon 2030 et de le remplacer par des combustibles de substitution dans la production du ciment

J

Clinker et silos à clinker

Le clinker chaud sous forme de boules est concassé à sa sortie du refroidisseur et est stocké dans quatre silos, où il restera jusqu’à ce qu’il soit utilisé pour le broyage du ciment.

K

Broyage préalable

Le ciment est essentiellement composé de clinker, de calcaire et de gypse. Pour réduire la consommation énergétique liée à la fabrication, le clinker et le calcaire subissent un broyage préalable.

L

Broyeur à ciment

Le clinker est broyé avec les autres matières dans un broyeur à ciment à boulets: les boulets en acier remontent et écrasent le clinker en retombant. Ce même clinker peut être utilisé pour produire différents types de ciments.

M + T

Silos à ciment

Après le broyage, les différents types de ciments sont stockés dans différents silos. Le ciment y reste jusqu’à son conditionnement en sacs ou en vrac sur des wagons ou des PL.

R

Gaz naturel

À la cimenterie de Wildegg, le gaz naturel est un combustible d’urgence. Cela signifie qu’il ne fait pas partie du mélange normal/quotidien de combustibles, mais peut p. ex. entrer en jeu en cas de défaillance de plusieurs combustibles ou au niveau du brûleur principal au démarrage du four.

S

Réseau de chauffage urbain

À Wildegg, la chaleur dissipée par les refroidisseurs de clinker de la cimenterie est utilisée pour le chauffage urbain. La chaleur est acheminée sous forme d’eau chaude dans un réseau de canalisations qui alimente également les environs de la cimenterie en énergie thermique.

U + V

Combustibles de substitution

L’industrie du ciment fait de plus en plus appel aux combustibles de substitution. À Wildegg, nous employons, entre autres, des produits résiduels de l’industrie des plastiques, des solvants de l’industrie chimique, des pneus, du bois recyclé, etc