Accueil Navigation principale Contenu principal Formulaire de contact Formulaire de recherche
JURA Management AG
JURA Management AG
JURA Management AG

Iff AG part en croisade contre les néophytes

28.06.2021

La vergerette annuelle est une néophyte envahissante (plante problématique non indigène). Elle se répand, entre autres, dans les précieuses pelouses calcaires des zones naturelles protégées, délogeant les plantes indigènes.

Iff AG lutte régulièrement contre les néophytes indésirables sur son site de Niederbipp. Sa dernière campagne a été menée en juin 2021: conduits par Ruedi Christen (Fondation Landschaft + Kies) et armés de mini-pioches, de gants et de sacs, les bénévoles d’Iff AG et JURA Management AG ont débarrassé le site de la vergerette annuelle. Quelque 470 kg de néophytes ont pu être collectés.

Füller (1)

En provenance d’Amérique du Nord, la vergerette annuelle a été introduite au XVIIe siècle comme plante d’ornement. Elle pousse le long des routes, des voies ferrées et des cours d’eau, sur les aires de graviers, dans les prairies et les pâturages, voire dans les cultures agricoles et les jardins. Bien que non toxique, la vergerette annuelle est évitée par le bétail. Elle peut donc se reproduire à loisir dans les pâturages et amoindrir considérablement leur qualité. Dans les zones rudérales et les pelouses calcaires, elle déloge des espèces végétales indigènes qui sont parfois déjà devenues rares.

La vergerette annuelle doit être arrachée avant sa floraison. Le matériau végétal est éliminé en incinérateur, dans une installation de compostage ou dans un digesteur. Après la fauche, la vergerette annuelle repousse et refait très rapidement des fleurs, et peut même fleurir plusieurs fois par an. La coupe permet néanmoins de retarder la formation de graines de 20 à 50 jours selon la hauteur des plants.