Accueil Navigation principale Contenu principal Formulaire de contact Formulaire de recherche
JURA Management AG
JURA Management AG
JURA Management AG

Les îles de bois mort sont bien vivantes

07.05.2021

Il y a deux ans, des îles de bois mort ont été aménagées dans la carrière de JCF. Le bois mort, une aubaine pour la nature.

JCF a l’obligation d’organiser une réunion d’information destinée aux riverains une fois par an sur son site. Marcel Bieri et Markus Bolliger en profitent pour faire le point sur les projets en cours et sur les mesures d’émissions réalisées.

Cette-fois, les riverains ont été gâtés: Beat Haller, de l’ASGB, a conduit les participants jusqu’aux îles de bois mort de la carrière de JCF. Ces îles de bois mort ont été aménagées il y a deux ans. Leur vocation est d’étudier scientifiquement tout ce que la nature parvient à faire avec du bois mort.

Car le bois mort est loin d’être inutile: les gros troncs d’arbres offrent aux plantes et aux animaux un précieux abri et de la nourriture. Les champignons sont les premiers à les coloniser. Leurs spores se logent dans les moindres fissures. Ensuite, les larves de différents insectes s’y installent et y restent jusqu’à qu’elles éclosent et prennent leur envol. Le bois leur offre un nid douillet et riche en nutriments. À leur tour, les larves attirent le pivert, qui se fraye allègrement un chemin à travers le bois pour atteindre les larves, et se régale avec un repas riche à base d’insectes. Par la suite, plusieurs espèces d’oiseaux utilisent les trous creusés par le pivert pour y élever leurs petits.

Plusieurs décennies après son abattage, l’arbre conserve toute sa valeur pour la nature. Après de bons et loyaux services en tant que lieu d’accueil et source de nourriture, il se décompose en humus, et donc en nutriments pour les autres arbres. Et c’est ainsi que le cycle redémarre.

IMG 0333